Pendant l’été 2018, la bourse de Wall Street bat tous ses records. Situées aux six premières places boursières, les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) capitalisent au total une valeur boursière de 4 000 milliards de dollars. Au même moment, Apple devient la première entreprise au monde dont la capitalisation boursière dépasse les 1000 milliards de dollars.

Qui sont ces « Big Five », dont la richesse dépasse celle de nombreux États ? Qui sont ces géants des nouvelles technologies qui rivalisent aujourd’hui avec les plus grandes puissances étatiques du monde ?

Si ces puissances croissantes remettent en cause l’existence des États et de nos démocraties contemporaines, elles semblent tendre vers la mise en place d’un super gouvernement, caractérisé par une collecte de donnée indéfinie et l’instauration d’une surveillance de masse de tous les individus. George Orwell avait-il prédit l’avenir dans son oeuvre 1984, était-il le lanceur d’alerte de l’émergence d’une nouvelle forme de totalitarisme numérique ?

Loin d’être un débat clos, la question de la puissance des GAFAM et du danger qu’ils représentent pour nos démocraties est plus que jamais un enjeu pour les sociétés actuelles et futures.


Événement en ligne. Le lien pour rejoindre la visioconférence vous sera envoyé par email avant l’événement, n’oubliez pas de vous inscrire pour le recevoir !
Je participe !


Intervenants


Dominique Cardon
Professeur de sociologie à Sciences Po Paris, directeur de MediaLab spécialisé dans la sociologie du numérique. Auteur de nombreux ouvrages tels que “La Démocratie Internet” ou encore “Culture numérique”

Dominique Reynié
Professeur des universités à Sciences Po Paris, directeur général de la Fondation pour l’innovation Politique – Fondapol et chroniqueur politique pour l’émission C dans l’air de France 5.

Quelle souveraineté numérique face aux GAFAM, nouveaux Super-États en puissance ?