Dernière rentrée de Sciences Po à l’hôtel Chaboureau à Poitiers

Pour Pascale Leclercq, arrivée depuis un an à la direction de l’établissement de Poitiers, « le moment est historique ».
© Photo NR

Publié le | Mis à jour le 

 

Aujourd’hui se tient la rentrée solennelle de l’établissement alors qu’il s’apprête à écrire un nouveau chapitre de son histoire. Une page se tourne.

Créé en 2001 suite à une volonté de délocalisation de l’institut parisien en province, Sciences Po Poitiers, spécialisation ibéro-américaine, propose une formation unique en trois ans : les deux premières années sur place, la troisième dans l’une des 470 universités partenaires à travers le monde. D’où une préparation conséquente en espagnol, anglais, portugais et, bientôt peut-être, une initiation au chinois.

De belles années à venir, riches en nouveautés

Après une première année consacrée à l’enseignement général (droit, histoire, sociologie…), les étudiants se spécialisent dès la deuxième année dans une des trois majeures proposées : “ Économies et sociétés ”, “ Humanités politiques ” et “ Politique et gouvernement ”. La création d’une quatrième majeure est en cours de réflexion sur la thématique de l’océan. « C’est un sujet qui regrouperait des problématiques de biodiversité, de droit, d’économie, de sécurité internationale et qui correspond bien à notre secteur géographique », explique Pascale Leclercq, directrice de l’établissement.

Fier de sa mixité culturelle (voir encadré), l’établissement s’engage également dans le social et l’associatif avec son nouveau parcours civique. L’occasion de « valoriser les expériences sur le terrain, en dialogue avec les collectivités », pendant les trois années d’étude, en partenariat avec des organisations civiles, centres sociaux ou encore pénitentiaires.

Après un an de travaux, le campus de Poitiers prendra possession des locaux de l’ancienne école de commerce, rue Jean-Jaurès, rebaptisée pour l’occasion « collège Aliénor ». Ce déménagement permettra de « répondre à une volonté de croissance des effectifs et d’amélioration de la qualité d’accueil ». Accès aux étudiants en situation de handicap, ouverture d’un pôle santé, augmentation de la capacité d’accueil de l’établissement, aménagement d’espaces associatifs seront les grandes nouveautés du déménagement.

« C’est une page qui se tourne, explique Pascale Leclercq, non sans émotion. » Celle qui rêve de réunir les anciens étudiants pour inaugurer le nouveau campus reconnaît que ce « projet ambitieux » a été un des éléments motivants de son arrivée l’année dernière. « L’enjeu, c’est de ne pas perdre notre âme, affirme-t-elle, mais on est tous impatients d’emménager. »

 

chiffres-clés

 

Cette année, l’effectif du campus de Poitiers s’élèvera à 198 étudiants sur les deux premières années d’étude, dont un quart d’étudiants boursiers, encadrés par 70 professeurs toutes disciplines et une équipe administrative de 9 employés. Près de 58 % de ces étudiants proviennent de quelque 34 pays étrangers parmi lesquels le Brésil (10 %), l’Espagne (8 %), mais aussi le Maroc, Haïti ou encore la Suède. Parmi les 42 % étudiants français restants, 10 % sont issus de Zones d’Éducation Prioritaire, preuve d’une mixité sociale et culturelle qui fait la fierté de l’établissement. Installé dans ses nouveaux locaux à partir du semestre d’été 2019, le campus espère augmenter progressivement ses effectifs pour un maximum de 140 étudiants par promotion.

Laisser un commentaire